COMITE DEPARTEMENTAL DE SAVATE BOXE FRANCAISE ET DISCIPLINES ASSOCIEES DU 77

Interview de TONY PAUCHET

by on Jan.11, 2009, under INTERVIEWS

<<<<  JUSTE UNE MISE AUX « POINGS « …….

Après 15 années de pratique au sein de « la maison » savate boxe française avec comme résultat sportif le petit chlem,  champion de France élite, champion du monde 2007, TONY PAUCHET le seine et marnais aux 130 assauts, 21 combats (17v, 4d, dont 6 par ko) nous apprends la mort dans l’âme qu’il se voit obliger de tirer sa révérence pour raison professionnel.

Par A.Hamouri.

TONY, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Tony Pauchet, j’ai 25ans, je suis gardien de la paix à la BAC de Coulommiers, je suis vice champion de france technique, champion de france honneur, et champion de france élite et du monde 2007. Je m’entraine à coulommiers, mais je vais régulièrement à thiais. Quand je suis à coulommiers, je suis coaché par Patrick et Florence Suire, et quand je suis à thiais, par Djamel Nasli, Hadi Boumoula .

Quelles sont très principales qualités en tant que boxeur?

Je pense être un technicien, et savoir boxer en contre.

Qu’est ce que tu déteste le plus dans le monde de la boxe ?

L’hypocrisie de certaines personnes qui parlent boxeur que par interet et seulement quand ils sont au sommet.

Qu’est ce que tu apprécies le plus ?

La BF est une grande famille ou tout le monde se connait, on se voit évoluer. On se respecte tous parce qu’on sait le mal que l’on se donne à l’entrainement.

Tu es un combattant pur BF, pourquoi?

J’ai commencé en assaut, et dans un club qui ne faisait que de la BF. Ensuite, je n’ais pas trouvé l’envie de voir ailleurs.

Prochainement, tu vas faire les championnats de France Elite de savate après une incursion en assaut, peux tu nous parler de cette future échéance ?

Il y a un changement de programme : Professionnellement et par la force des choses, je vais travailler à des horaires et à un rythme qui ne permettent pas de s’entrainer comme un athlète élite. J’ai du faire des choix et vu que j’ai atteint mes objectifs en boxe, je vais me consacrer à mon travail plus tôt que je ne le souhaitait.

Quelle a été le moment qui t’as le plus marqué depuis que tu boxes ? Peux tu nous expliquer pourquoi ?

Il y a deux moments qui resteront gravés : c’est la finale élite france 2007 à Coubertin et la finale monde 2007 à Eaubonne. Pour ces deux combats, je n’étais pas favori. Pour le premier je l’ais gagné tactiquement et pour le deuxieme j’ai gagné par KO. Ces deux moments sont la consécration de tous les efforts que j’ai fourni à l’entrainement depuis 14ans. De plus, beaucoup pensaient que j’étais seulement un technicien et que je n’avais pas les ressources pour m’imposer en combat. C’est une réponse à ceux qui en doutaient.

En novembre, tu as boxé en gala a Meaux après une absence de plusieurs mois ,comment c’est passé ce retour et cette rencontre.

Je me suis entrainé longuement pour retrouver les sensations. Finalement, je pense avoir fait un combat correct vu la valeur de mon adversaire .

Dans quelle grande soirée aimerais-tu évoluer ?

J’ai pris contact avec Christian Robert, et ça m’aurais plu de participer au GB8. Malheureusement, le plateau était bouclé, et ça ne s’est pas fait.

Quel boxeur aimerais-tu affronter, sans langue de bois ?

Dans ma catégorie, celui qui reste le plus titré est Hakim Abdelaoui. J’aurais été honoré de le boxer. Malheureusement encore, cela ne se fera pas puisque je le répète pour des raisons professionnelles je suis contraint de déclarer forfait.


Pour toi,  quels sont les meilleurs boxeurs dans ta catégorie toutes disciplines confondues ?

Hakim Abdelaoui, Mourad Khider, Wensislas Sylla.

Ton pire souvenir ?

En 2007, en tour de poule à Nantes, je perds aux points contre Bartholi alors que si j’avais fait ma boxe, j’aurais gagné. Le retour dans la voiture avec Hadi Boumoula et Djamel Nasli a été très instructif et très dur, ils m’ont expliqué qu’ils s’investissaient toute l’année ainsi que moi, et que si s’était pour faillir au dernier moment, il fallait arrêter la compétition.

Quels sont tes objectifs pour cette saison ?

Malheureusement je n’en ais plus aucuns.

Suis-tu l’actualité du pieds-poings ?

Oui, je vais régulièrement sur le site NewsBoxe, PunchMag et sur le forum du site de la fédération.

Que manque-t-il en seine et marne pour faire être un grand département de boxe ?

Je pense que c’est déjà un grand département de boxe. Il faut continuer à faire des stages comme il y a eu chaque année.

Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Réussir aussi bien ma carrière professionnelle et affective que ma courte carrière sportive.

Quel est ton mot de la fin ?

Je me retire de la compétition avec un peu d’amertume mais la boxe m’a procuré des sensations que l’on ne peut avoir ailleurs. Elle m’a surtout canalisé et rendu humble devant les charges d’entrainement pour arriver au haut niveau. Je souhaite à tous les sportifs d’être heureux comme je l’ais été. Merci la Boxe Française.<–>

No comments for this entry yet...

Comments are closed.