COMITE DEPARTEMENTAL DE SAVATE BOXE FRANCAISE ET DISCIPLINES ASSOCIEES DU 77

Interview de MILLET LUDOVIC (ludo)

by on Juil.26, 2008, under INTERVIEWS

<<< Un gentleman sur le ring >>>

AGE : 22 ans
TAILLE : 1m83 POIDS : 70 kg CATÉGORIE : mi-moyen

PALMARÈS : SBF: 2x champions de france 2004/05 junior et du monde 2005. champion de france élite 2008. Membre de l’équipe de france

kick boxing: champion de france classe A 2006

55 combats 51 victoires 4 défaites (sbf /full/kick boxing)

PROFESSION : éducateur animateur sportif

ENTRAINEUR : MR HAMOURI Abderaman « bebert » CLUB : cs meaux boxe activités pugilistiques

VIE FAMILIALE : célibataire

image_12.jpg

Ludovic Millet, 23ans, est devenu champion de France Elite le 17mai dernier en battant le réunionais F GEORGY. Ludovic athlète de haut niveau est aussi une personne dotée de nombreuses qualités, particulièrement attachante. Surnomé le gentleman du ring pour les valeurs qu il défend, il offre à ses admirateurs et nombreuses admiratrices cette interview en toute simplicité

par:hamouri/scalicci

Depuis quand boxes tu? Comment as tu commencé?

« J’ai débuté la boxe en 1996,en fait, j’avais envie de pratiquer un sport de combat, j’en ai parlé à mon père,après s’être lui même renseigné sur les différents club, le CS Meaux répondait à nos attentes en terme de structure,de performance et de sérieux ».

image0037-320x200.JPG

« Un gentleman sur le ring », qu’est ce que la boxe t a apporté dans la vie?

« j’ai adapté ma vie au rythme de la boxe, sur le plan personnel mais aussi professionnelle. La boxe m’a démontré que la ténacité et la persévérance sont toujours récompensées. La boxe m’a également fait progresser sur le plan personnel, je suis d’un tempérament calme voire zen, je suis patient et je relativise dans les situations difficile».

image_141.jpg


As tu une activité professionnelle?
« je suis animateur sportif pour la ville de Meaux, je possède les diplômes équivalents obtenus en alternance, BPJEPS, qui correspondent au milieu de l’animation et au milieu sportif. Je suis également professeur de boxe, mais je reste avant tout compétiteur ».

A quoi ressemble une semaine de Ludovic Millet?

« J’alterne entrainements et vie professionnelle afin de rester au niveau mais avec la volonté de progresser. Le week-end des séances s’improvisent: footing. J’en profite également pour voir mes amis et passer du temps en famille, pour résumer, mon emploi du temps est bien chargé ».

Quand tu es sur le ring, que se passe-t-il dans ton esprit?

« Je fais le vide, je me concentre. Mon objectif : bien faire et gagner évidemment, la récompense finale. Je partage ces victoires avec les personnes qui m’accompagnent depuis le début, je pense notamment à mon entraineur Bébert, ma famille, mes amis et mon public, je leur dédie mes victoires et mes titres ».

43400028-320x200.JPG

Quels sont tes pires et meilleurs souvenirs?

« Un mauvais souvenir : Mon élimination au 1er tour du K-1 world contre un compétiteur anglais, j’ai le sentiment que j’aurais pu aller beaucoup plus loin dans ce tournoi si prisé, mais on sait jamais les organisateurs me contacteront peut-être…

Mon meilleur souvenir reste ma victoire au championnat du monde junior de BF en 2005 ».

Tu es un exemple pour beaucoup de jeunes, à l’issue des résultats de la finale Elite à Mulhouse, tous tes fans ont investi le ring pour saluer ton titre… Quel message souhaiterais tu leur faire passer?

« Je voudrais les remercier d’être venu me soutenir, mon message : Changer rien, vous êtes super ».

Quels sont tes prochains objectifs en tant que boxeur?

« La finale championnat d’Europe, je rencontre un compétiteur Serbe, la finale doit se dérouler à Meaux le 7 novembre prochain devant mon public ».

millet500.jpg

Quel est ton analyse sur le rôle et les fonctions d’arbitre?

« Il y a des règles, ils sont là pour les faire respecter, ce que je regrette ce sont ces interruptions trop fréquentes pendant le combat, ça casse le rythme de la reprise et ça gâche le spectacle. Peut-être avec moins d’interruptions, l’image de la BF serait perçue différemment par le public et attirerait plus de personnes vers la discipline ».

Aurais tu quelque chose à ajouter sur ta pratique sportive et le devenir de la SBF?

« Concernant ma pratique sportive, ce sont d’énormes sacrifices de vie, des entrainements réguliers, des déplacements et tout ce que la pratique d’un sport de haut niveau peut exiger. Je souhaiterais que cette implication soit prise en compte par l’intermédiaire d’une création de ligue professionnelle, le début de la reconnaissance pour nous compétiteurs ».

Sais tu pourquoi il y a si peu d’engouement dans la pratique de la SBF par certains pays tels que la Hollande, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et bien d’autres, sachant qu’ils ont de très bons compétiteurs?

« L’absence d’une ligue professionnelle freine le développement de la SBF sur le plan international, de plus, la SBF est un sport peu rémunérateur et les nombreuses interruptions d’arbitrage lors des reprises n’encouragent pas les compétiteurs à se diriger vers la SBF, en général, on les retrouve dans la pratique de sport de combat comme le KICK BOXING».

millet501.JPG

As tu une idée des raisons pour lesquelles les médias s’interessent si peu à la SBF?

« En terme d’impact médiatique, la SBF est peu démonstrative, elle intéresse peu le public et les médias, notre point fort reste notre niveau de technicité, mais c’est insuffisant. Pour promouvoir notre discipline, il faudrait envisager le retrait des protège tibias ainsi que le port du casque lors des tournois et éviter les interruptions. C’est aussi les raisons pour lesquelles les médias, le public et les compétiteurs se tournent vers le KICK BOXING qui est un sport beaucoup plus spectaculaire ».

Que penses tu de l’arrivée du CHAUSS FIGHT au sein de la Fédération Française de Savate Boxe Française?

« Je considère l’arrivée du CHAUSS FIGHT comme extrêmement positif, Une opportunité à saisir afin de promouvoir la SBF, à condition bien sûr de ne pas lui imposer les règles strictes du port du casque, des protège tibias et d’éviter les nombreuses interruptions de combat. C’est peut-être aussi l’occasion d’attirer de nouveaux compétiteurs et d’augmenter le niveau de la compétition ».

image_08.jpg

Quels encouragements et conseils peux tu donner aux jeunes boxeurs?

«Ne rien lâcher, persévérer et surtout qu’ils se fassent plaisir ».

image_09.jpg

VIDÉO LUDO

http://www.dailymotion.com/video/x3k1oz_lhistoire-de-ludovic-millet_creation

No comments for this entry yet...

Comments are closed.